Bienvenue sur le forum Escapte Touch'.

Pour pouvoir profiter pleinement des services du forum, merci de vous enregistrer et de vous présenter dans la partie du forum : "Présentation"

Bonne visite sur Escapte Touch'


<< La touche d'évasion dans l'univers du graphisme >>
 
AccueilFAQRechercherBlogS'enregistrerConnexion
Inscriptions SOTW #16 et vote de la SOTW #15
Venez nombreux !
Inscription à la COTM #6
Venez nombreux !
Nous recherchons des graphistes, et des animateurs pour le forum
Candidature dans la partie "recrutement" du forum
Nouveau ! Escape Touch : Le Blog
RdV dans la partie "information" du forum

Partagez | 
 

 [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 20:58

Voici le tome I du BackGround de ma Draeneï sur mon serveur RP WoW.
Je vais poster chapitres par chapitre car il y a une limite de caractère et j'aime pas couper au hasard.

Chapitre I : La fuite.

Toujours fuir... Courir le plus vite possible pour échapper à la mort... Être à côté d'évènements sanglants, mais ne rien pouvoir faire sous peine de mourir à son tour... C'est ainsi que se résume la vie de mon peuple. Nous reculons, ils avancent, nous avançons, ils avancent aussi... Nos soldats partis à l'assaut ont été tué ou corrompus... Les orcs, poussés par le mal, veulent nous rayer de la carte définitivement... Qui a osé faire cela ? Nous avions de bonnes relations commerciales avec ce peuple chamanique... Maintenant, ils se sont ralliés à la démonologie...
Malgré tous ces massacres en Draenor, je garde l'espoir de retrouver un jour la paix dans nos vie, je crois en la Lumière.

Nous fuyons toujours... Une haine s'emplit en moi... Une haine envers la corruption, une haine envers les arts de la magie noire... Cette magie nous fait souffrir et nous devons vivre avec cette souffrance... Souffrir... Toute une histoire en un mot... Une histoire sanglante, une histoire de peur, une histoire sombre, mais une histoire non terminée... Que va-t-être la fin de cette histoire ? Je l'ignore...

Tant de têtes coupées, tant de corps écrasés, tant d'enfants tués, tant de personnes morte pour un peuple qui ne cesse de reculer...

La lumière Draeneï s'etteind, pourront nous la raviver ?



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 20:58

Chapitre II : Un nouvel espoir.

Velen, notre chef, a aujourd'hui un discours à faire concernant la survie de notre peuple.

Velen : Mes compagnons, mes frères, voilà maintenant huit ans que nous subissons les attaques des orcs, ce peuple autre fois allié a été corrompu par la jalousie et la trahison. Nous ne pouvons plus nous laisser faire !... Mais aller les combattre serait une chose bien trop folle, nous ne risquerons pas nos vies au front. Non ! Nous allons nous enfuir, quitter ce monde, trouver un endroit meilleur. Mais comment cela serait possible ? Nous n'avons rien pour voyager, et construire une machine nous prendrai beaucoup trop de temps et faciliterai les orcs pour venir nous tuer.
Nous allons donc attaquer l'Exodar ! C'est un vaisseau dimensionnel. Les elfes de sang en ont pris le contrôle et en ont profité pour capturer un Naaru.
Suivons la Lumière et les Draeneï vaincrons la Légion !


En entendant ces mots, j'ai sentie mon cœur battre plus fort, mon estomac se nouer, et enfin depuis des années, j'ai sentie la joie en moi. Enfin une chance de survivre !
Cette fuite sera sans doutes la dernière, et ce combat la fin d'une longue histoire.

Engagée dans la bataille, nous nous dirigions vers l'Exodar.
Ce bâtiment était d'une taille gigantesque, il aurait put contenir tout notre peuple avant le massacre.
En approchant de la porte, notre chef lança l'assaut. Nous foncions tel une horde de loup vers les gardes qui n'ont pas eu le temps de comprendre se qu'ils leurs arrivaient. Nous entrons dans l'Exodar, de long couloir lumineux offraient une scène de bataille spectaculaire. L'armée elfe de sang eu vite réagit, mais sans doute la force, le courage et la volonté était de notre côté car ils ont vite battu en retraite. J'ai eu le temps de stopper une elfette en lui coupant une jambes, l'adrénaline était tellement montée en moi que j'en oubliais mes vertus de Paladin.

Nous crions enfin victoire, les elfes de sang ont quittés le bâtiment, notre peuple a vaincu sans grandes perte, et nous pouvons enfin partir. Direction Azeroth pour sauver le Naaru et notre peuple.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 20:59

Chapitre III : L'oubli d'une histoire.

Les murs tremblent, le sol se fissure... Des cris se font entendre dans tout l'Exodar... Mais que ce passe-t-il ? Tout allais bien jusqu'à ce qu'une grosse explosion se fit entendre... Je tentais de m'accrocher à se que je trouvais solide... Je tremblais, je pleurais, je criais, nous tombons...


- Nel... Neldar... Neldarei !
- Qui... Que...
- Neldarei réveille toi !
- Où... Où suis-je ?
- Je ne sais pas, nous nous sommes écrasé... Content que tu sois vivante !
- Qui... Qui êtes vous ?
- Comment ça qui suis-je ? Tu ne me reconnais pas ?



Un mal de tête, un flou, des inconnus... Je ne sais plus qui je suis, d'où je viens, se que j'étais...
Il ne me reste qu'une impression... Celle d'oublier toute une patrie...

Je me ballade timidement, regardant les gens autour de moi. Des blessés, des morts, des enfants pleurants... Certains me regardent en souriant mais je ne sais pas qui ils sont... Cet endroit m'inspire la peur malgré sa splendeur...
Je m'arrête devant une petite Draeneï, elle semble respirer difficilement, sans doute sa vie ne tenait plus que par un fil. Je la regarde un peu plus longtemps, son visage me semble familier, mais impossible de me souvenir...
Un médecin arrive et me dit :

- Je sais que c'est un choc pour vous, mais elle ne s'en sortira pas...

Les larmes me montèrent aux yeux, et je partie en sanglotant. Qui était cette fille ? Pourquoi savoir qu'elle ne s'en sortira pas me donne plus de chagrin que de voir d'autres personnes de ma race morte ? Trop de questions, aucunes réponses...
J'ai besoin d'une nouvelle vie, je décide donc de partir.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 20:59

Chapitre IV : Une nouvelle route.

Je suis maintenant arrivée dans une ville étant appelée Hurlevent. Les gens me regardent bizarrement, sans doute suis-je la première de ma race qu'ils croisent.

Je suis à la recherche d'une personne pouvant m'apprendre l'art de la guerre. J'ai beau avoir une grande épée dans le dos, je ne sais pas m'en servir...
J'arrive donc en face d'un bâtiment avec des mannequins devant. J'entre et vois un homme :

- Bien le bonjour ! Êtes-vous Maître Guerrier ?
- Je le suis. Que puis-je faire pour vous ?
- Apprenez-moi votre savoir.


Ayant pourtant parler dans ma langue, cet humain me répondit parfaitement... Je n'ai donc pas été la première à venir...

Ma formation de Guerrier commença.
Une sorte de complicité c'était formée entre moi et mon Maître. Étant très timide, je restais souvent à l'écart des autres et m'entraînais seule dans mon coin. Mon Maître venait me parler pour que je me sente moins seule, et m'apprenais même des techniques qu'il ne montrait pas aux autres. Il voyait en moi l'âme d'une grande guerrière.

Lorsque ma formation fut finie je me mise en route vers Baie-du-Butin, une petite ville reculée où j'espère trouver le calme et le repos. Et lors de mon départ mon Maître me promis de me faire fabriquer une arme et une armure.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 21:00

Chapitre V : Une technique rare.

Tout se qu'il m'a promis je l'ai eu. Mon armure de gladiateur et une belle hache, Que demander de plus ?
Lors d'une de mes rares venues à Hurlevent, mon Maître me dit d'une voix fatiguée, essoufflée :

- Ma petite Neldarei, j'espère t'avoir rendu heureuse. Tout se que je t'ai offert a un but précis, je vois en toi l'âme d'une grande gladiatrice pleine d'honneur, de gentillesse et de loyauté. Je t'ai appris se que je savais faire dans ma jeunesse, y compris mon caractère. Tu t'étonneras toi même un jour, mais avant, laisse moi te montrer une dernière technique.


Mon Maître se leva, sorti dehors placer trois mannequins autour de lui, pris une épée en bois et commença à tourner sur lui même rapidement frappant les mannequins aux endroits vulnérables.
Une fois fini, mon Maître tomba au sol fatigué.

- Maître ! Vous allez bien ?
- Oui, ne t'inquiète pas pour moi Neldarei.
- Quel est donc cette technique ?
- On la nomme la Tempête de lames, je voudrais que tu t'entraîne à la faire, je ne l'ai jamais réussit avec une épée plus lourde que celle en bois.
- Vous... Vous êtes certain que je vais y arriver ?
- Ait confiance en toi et fait ça pour moi.


Sur ces mots, je pris mon Maître dans les bras, plus heureuse que jamais, il rajouta :

- J'ai quelque chose d'autre pour toi.

Il se releva, puis parti dans la remise. Il revint au bout de quelques minutes avec un bouclier poussiéreux.

- Prend ce bouclier, il appartenait à mon père, garde dans la grande cité de Lordaeron. Tu risque d'avoir du mal à le porter avec ta hache mais tu trouveras bien une arme plus légère en ville.
- Maître... Je ne peux pas accepter ça, ça appartiens à votre famille...
- Neldarei... Tu es l'enfant que je n'ai jamais eu, tu es la meilleure parmi tous mes élèves et tu es sans aucuns doute celle en qui j'ai le plus confiance. Prend donc ce bouclier, ne discute pas. Je ne sais pas si nous nous reverrons lors de ton retour donc je te dit adieu ma petite.


Je le repris dans mes bras, l'enlaçant le plus longtemps possible. Et je lui fit à mon tour mes adieux.

En marchant dans Hurlevent à la recherche d'une arme allant avec mon bouclier, une voix grave et sur d'elle résonna en moi me demandant d'aller voir mon courrier. Ne comprenant pas, je suis allée sans vraiment réfléchir au service de livraison de Hurlevent. Effectivement, un colis en provenance de l'Exodar m'attendais. Je l'ouvris et sortie une belle épée bleu, en la voyant ma tête se remplie de vision de violence, de mort et de peur. Un papier était aussi dans la caisse avec quelque chose d'écrit dessus :

« Puisse cette lame raviver ta mémoire. »



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 21:01

Chapitre VI : Un nouveau monde.

Durant tout le trajet jusqu'à la Baie-du-Butin, ma tête fut hantée d'images atroces. Des images de violences entre mon peuple et les orcs, mais aussi un rude combat contre des elfes dans une sale remplie de lumière.

Lors de mon arrivée, je fut surprise de voir un attroupement des habitants sur le quai du bateau. Je me suis approchée et j'ai entendue des personnes parler d'une demande d'aide face à quelque chose appelé l'Ulduar. Ces mêmes personnes nous ont demandées de monter dans le prochain bateau qui sera en direction du Norfendre, un continent situé au nord d'Azeroth. Puis, ils ont disparus à travers un portail... Sans doute des mages ?

Le bateau arriva, tout le monde monta dedans. Le trajet fut long et difficile et le bonheur m'emplis une fois la destination atteinte.
Une fois descendu, nous entendirent des bruits de combats. Un orc et une elfe de la nuit étaient entrain de se battre sur le quai. Nous voyant arriver ils crièrent chacun de leur côté une demande de soutiens.

- Pour la Horde ! Venez m'aider à écraser ses chiens !
- Pour l'Alliance ! Nous triompherons face à leurs sous races !


Tout le monde commença à se crier dessus, l'amitié qui régnais à la Baie était entrain de s'éteindre dans ces terres inconnues.

Nous nous séparâmes, les personnes de la Horde partirent d'un côté, et ceux de l'Alliance de l'autre.

Une fois arrivée dans une sorte de Gite, l'elfe nous donna l'autorisation d'aller nous reposer dans les maisons, que nous sommes maintenant chez nous et qu'il faudra se battre contre nos ennemis.

Comment pouvons-nous appeler nos anciens amis nos "ennemis" ?
Je suis dorénavant séparée des personnes que j'aime et il me faudrait en plus les tuer ?
Ces questions sont insupportables, je n'arrive pas à croire se qui viens de se passer... Je pars donc très rapidement à la recherche d'un endroit où me reposer seule.

Après quelques heures de recherche, je découvre enfin une grotte. Je m'aventure dedans en faisant attention de ne pas tomber sur des bêtes. Par chance, cette grotte est vide. Il faut que je me repose, demain commence mon entraînement.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 21:01

Chapitre VII : La maitrise d'une lame.

« On la nomme la Tempête de lames. »

Cette phrase résonnais dans ma tête, comme sonnerais le clocher d'une chapelle.

Comme mon Maître me l'avait enseigné, je commençai tout d'abord par faire le mouvement sans mon arme afin d'analyser la position à avoir pour pouvoir se servir de sa lame le plus aisément possible. Je me mis donc sur mes appuis de Draeneï, les bras tendus en avant et commença à tourner sur moi même lentement afin de comprendre le mouvement à faire avec les pieds.
Une fois que j'eus fait dix tour, je repris le mouvement un peu plus vite, jusqu'à tomber violemment sur le sol au bout d'une certaine vitesse. Il me fallait un poids dans les mains, afin de rester sur mes appuis pendant que je tournais et ainsi garder ma colonne vertébrale droite. Je parti couper une racine d'arbre à l'extérieur de la grotte, et repris mon entraînement. Au bout d'une vingtaine d'accélérations, la branche me glissa des mains, partie s'écraser sur le mur, et je tomba sauvagement en arrière. La position et le mouvement des jambes étaient bons, il me fallait juste une meilleure poigne afin de parfaitement bien tenir mon arme pendant le mouvement. Je suis donc sortie dehors, j'ai cherché une racine d'arbre dépassant du sol et je me suis mise à tirer dessus en penchant de plus en plus mon corps. Malgré de nombreuse chute, je ne perdit pas espoir et fut capable de tenir à quelques centimètre du sol en tenant la racine par un endroit de taille moyenne.
Après cette grosse journée d'entraînement, je partie me coucher dans la grotte. Demain j'essaye avec ma hache !

Un nouveau jour se lève ! Aujourd'hui je vais enfin essayer cette Tempête de lames armée de ma hache.
Je me place donc au milieu de la grotte, me met sur mes appuis et tend ma hache, jusque là j'arrive à garder ma hache stable. Je la rabaisse un petit peu, et comme si je donnais un coup, je commence à faire le mouvement avec mes jambes pour garder la vitesse. Malheureusement, la vitesse est plus élevée par le poids de la hache et je perd l'équilibre, m'écrasant lourdement au sol. Je ne baisse pas les bras pour autant, je reprend donc ma hache et donne cette fois un coup un peu moins puissant. Après plusieurs réussites et accélération, je décide de donner un coup puissant au démarrage du mouvement pour mettre plus de force lorsque mon arme touchera les cibles. Je m'exécute donc, mais, mon jeu de jambe étant parfait, mes appuis étant bons, ma hache me glisse des mains et tombe lourdement un peu plus loin, me faisant perdre l'équilibre dans l'autre sens. Après plusieurs essais raté comme celui-ci, je commence à désespérer. Sans doute ne suis-je pas la grande guerrière que mon Maître espérait.
Une larme commença à tomber quand j'entendis encore cette voix grave dans ma tête.

- Neldarei. Ton courage et ta persévérance m'ont menés vers toi, j'y ai découvert une jeune Draeneï dont la force de résister aux images qui proviennes de son passé oublié me touche. Ta force mentale doit être à la hauteur de ta force physique. Relève toi et je t'aiderai à avoir cette force.


Je me remis sur mes pieds, allai récupérer ma hache et répétai la position que j'avais. Au moment ou je fis mon coup puissant pour commencer à tourner, une lumière apparu autour de mes mains. Je senti ma force monter en moi et continua de tourner sur moi même en pointant ma hache devant moi. Une fois mes mouvements fini, je déposa ma hache puis regarda mes mains... Je me sentais devenue quelqu'un d'autre, plus forte que je ne l'étais.

Merci Maître, merci inconnu.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 21:02

Chapitre VIII : Une nouvelle peau.

Les pics foudroyés, une grande région montagnarde et enneigée, le froid est constamment présent sur ces terres gelées, rendant toutes vies naturelle impossible. Dans cette contrée se trouve l'objectif final dont le Kirin'Tor nous avait parlé, l'Ulduar.
Notre campement était établi sur un ancien village Vrykul que les mages et des nains avaient attaqués. Pour un avant-poste militaire l'endroit était parfaitement bien choisis, le camp contenait déjà certains bâtiments et possédait aussi une grotte pouvant tous nous abriter. Malheureusement, le village n'était pas d'une grande sécurité. Les Vrykuls désiraient reprendre leurs terres et nous attaquaient chaque jours, en capturant et en tuant nos meilleurs guerriers.

Encore une attaque, aucuns morts cette fois-ci, mais toujours des prisonniers. Les Vrykuls n'allaient donc jamais nous laisser tranquille. Il fallait que je marche, m'isoler loin dans la solitude la plus totale pour pouvoir vider mon esprit de toutes ces pertes qui nous durcissent au combat, mais nous affaiblissent moralement. Je partie donc dans une direction inconnue mes sabots s'enfonçant dans cette neige humide et laissant soigneusement leurs contours dans le sol après chacun de mes pas. Cette neige était agréable, malgré la température les évènements donnait une chaleur intérieur lourde.
Je marchais toujours, ma hache dans le dos claquait sur mon armure à chacun de mes pas, formant le tempo du temps qui passait au plus je m'éloignais du village. Soudain, un rugissement vint casser la mesure à son quatrième temps, on aurait dit le cri de douleur d'une bête. Je couru vers l'endroit où j'avais entendu ce son de détresse. J'arrivai maintenant au sommet d'une petite dune de neige, m'ouvrant la vue vers un spectacle effroyable. Un Drake était là, marchant de travers en se retenant de tomber, il produisait un petit couinement entre ces cris de souffrance. Cette souffrance... Sans doute provoquée par la personne en face de cette pauvre créature. Tout de noir vêtu, sa robe était ornée de motifs démoniaque rouges sang mêlés à un contour vert sombre aux reflets clair, il avait un bâton sombre, sans doute était-il brûlé par une sorte de magie qui lui faisait garder la même solidité. Une aura verte valsait sur elle même au bout arrondi du bâton. On ne percevait pas son visage à cause de son masque, mais une lueur rouge était visible au niveau des yeux, cette lueur me provoquait un frisson dans tout le corps me rappelant des évènements désormais oubliés. Le Drake venait de s'effondrer au sol, la peau brûlée par la magie démoniaque de l'homme en face.
Ce dernier commença à incanter un sort d'une couleur verte, instinctivement je lui criai de se stopper. Il cessa son incantation et me regarda un petit moment, j'essayais de soutenir son regard pour ne pas montrer mon intimidation, puis il se mit à rire. C'était un rire sombre, caverneux, dépourvu d'expressions et de sentiments. Il n'attendit pas un instant de plus et lança une rapide boule de magie verte à mes pieds me faisant comprendre qu'il voulait se battre. Je pris ma hache, levai la tête d'un air déterminé, regardai un bref instant le Drake souffrant au sol en pensant fortement :

- Je te sauverai !

Une fois cette phrase dites dans ma tête, je me jetai face à ce démon. Il fut surpris de ma démarche à attaquer la première et esquiva mon premier coup difficilement. Je commençai à enchaîner de rapides frappes alternant des coups hauts et bas, mais il me fit reculer par un sort qui me projeta en arrière. Plus mal à la retombée que sur le coup, je fus surprise par le fait qu'il n'avait reçu aucuns coups. Ses mouvements étaient fluide comme le long cours d'eau d'un ruisseau. Il incanta rapidement une boule de magie rouge qu'il lança à mes pieds faisant fondre la neige, une boule de feu. Il était entrain de me montrer l'étendue de ses pouvoirs, sans doute voulait-il éviter le combat avec moi en me faisant peur, mais jamais je n'abandonnerai cette pauvre bête, jamais je ne la laisserai aux mains de cet être démoniaque. Lançant un regard déterminé à mon adversaire, je lui fit comprendre que je voulais combattre. Il rigola encore une fois et recommença l'incantation d'un sort vert. Je pris mon courage et ma hache à deux mains puis fonçai une fois de plus sur lui, et lui envoyai mon pied dans le torse pour le faire tomber. Il se releva rapidement et m'envoya une boule de magie verte dans la jambe. Le coup de mis à genou, la douleur était forte malgré le manque de puissance de son sort, mais mon armure semblait ne pas me protéger suffisamment. Il rigola à nouveau, toujours en ayant la même voix caverneuse, mais cette fois avec une sorte d'amusement dans son souffle. Il me poussa la tête avec son pied, attrapa mon bras gauche au passage, et envoya une petite dose de magie. La douleur fut intense et je ne pus m'empêcher de pousser un cri de souffrance, mon corps se crispant en entier. Je me sentais fatiguée, le dernier coup me faisait toujours souffrir, je ne sentais plus mon bras. Ma fin arrivait sans doutes, ne pouvant plus rien faire à part crier affalée au sol.
Mon adversaire rigolait encore, quand soudain j'entendis un grondement non loin de moi. Le Drake s'était remis sur ses pattes et se jeta sur l'homme en l'attrapant dans sa mâchoire. Dans son élan, une de ses ailes me fit une entaille dans ma jambière droite, rouvrant une partie de la cicatrice que j'avais. Le Drake était entrain de s'acharner sur sa proie, la faisant voler dans tout les sens et lui dévorant les membres. Du sang giclait sur moi pendant que je continuais de me tordre de douleur dans tous les sens. J'entendis un bruit lourd et le sol trembla un peu, le Drake devait surement avoir fini son repas mais retomba, toujours sous le poids de ses blessures.

Une voix venait de loin :

- Neldapoulpe ! Tu vas bien ?!

Mihert... Il m'avait sans doutes suivit et c'était caché à la vu de l'homme et du Drake. Mais dans ma souffrance, j'entendais une autre voix que celle de Mihert. Celle de l'inconnu.

- Laisse moi soigner tes blessures, tu ne ressentiras plus de souffrance. Tu as affrontée ce nécromancien pour sauver une juste cause, je me dois de t'aider.

Une source lumineuse apparue le long de mes membres endoloris, devenant de plus en plus forte.
La douleur partait au fur et à mesure que la lumière avançait sur mon corps, me réconfortant.
Une fois son travail fini, j'enlevai ma jambière gauche et découvris avec peur des brûlures sur ma peau. Je replaçai ma jambière gauche et jetai un coup d'œil à ma jambe droite. L'entaille faite n'était pas profonde, il fallait que j'attende qu'une croute se forme pour stopper l'hémorragie.
Mon bras m'intriguait, je n'osai pas enlever mon gant car la lumière était toujours présente, mais faiblement. Je me décidai donc à l'enlever et je découvris à ma grande surprise une marque démoniaque noire, faisant ressortir mes veines. Cette marque était entourée par la source lumineuse, mais elle ne semblait pas s'effacer. Mihert me regardait avec son air habituel, comme non concerné par les évènements. Je ne retournai, regardant le Drake, il avait le souffle court et les yeux fermé, sa mâchoire entre-ouverte faisait apparaître comme une sorte de grimace de souffrance. Prise de compassion je regardais sa peau noire brûlée par le feu en cherchant une solution.

- Vous ! Le grand ingénieur devant l'éternel, faites lui une nouvelle peau !
- Quoi ?! Mais tu es folle ? Jamais je n'approcherai ce monstre !
- Vous appelez un monstre ceux qui souffrent, vous en êtes donc un.


Ne semblant pas répondre, j'enlevai mon casque et regardai Mihert droit dans les yeux. Des larmes se formaient dans mes magnifiques yeux bleu. Laissant couler ces larmes, je continuais à fixer Mihert en le suppliant du regard de faire quelque chose. Pris par l'émotion, il ne put s'empêcher de sautiller sur place, stressé sur le moment. Il accepta donc de l'aider, il me dit qu'il testerait même une nouvelle fonte du fer, le rendant tout aussi solide, mais plus léger.

Une longue série d'aller et retour du campement jusqu'à l'endroit où était le Drake commença pour Mihert. Je l'imaginais entrain de prendre des barres, de les faire fondre, puis de façonner de fines plaques de ce nouveau métal avec de la sueur sur le front due à la chaleur du feu de fonte et de ses coups puissant avec sa masse sur la matière encore rouge de chaleur. Puis je le voyais revenir, posant la plaque sur le Drake, la soudant avec sa magie arcanique avec la peur que le Drake se relève pour le dévorer à cause de la souffrance que cela devait lui donner, prenant les mesures pour la prochaine plaque et repartant recommencer ce travail. L'énergie de ce gnome m'impressionnait sérieusement, malgré son âge. Une fois le travail fini, Mihert sorti de sa poche une boite contenant sa machine à dormir, la jeta en l'air et elle retomba sous forme de hutte métallique. Il me proposa de rentrer dormir avec lui, mais je refusai, voulant surveiller le Drake jusqu'à son réveil.

Je caressais ses ailes métalliques, lui donnant tout l'amour que j'avais pour lui. Je voulais qu'il ressente se que j'éprouvais, ce Drake me tenait à cœur, je voulais en faire mon ami.
Tandis que je continuais à le caresser, la douleur à mon bras recommença. Je me tenais l'endroit où la marque était posée, la douleur s'intensifia et je ne pus m'empêcher de me mettre à genou en retenant quelques petits cris de douleur. La souffrance fut tellement grande que je me remise par terre entrain de me tordre sur place comme un ver en poussant de petits cris de douleur pour éviter de réveiller Mihert et le Drake. La lumière était plus forte, mais ma souffrance continuait, l'inconnu devait surement utiliser beaucoup de son pouvoir pour essayer de faire cesser l'effet de cette marque. Après quelques instants de torture, la douleur s'atténua, mais je restais couchée au sol pour reprendre mon souffle.
La fin de la nuit approchait, je n'avais toujours pas dormis. Mihert sortit de sa machine, habillé avec une sorte de tenue unique bleue avec deux boutons au niveau des fessiers et un bonnet à pompon bleu. Je ne pus m'empêcher d'étouffer un rire, et il me regarda en me fusillant du regard.
Le Drake ouvrit les yeux, se releva et ouvrit grand la gueule en poussant un cri pour se réveiller. La plaque posée sous sa mâchoire se fissura par endroit, laissant apercevoir la magie arcanique de Mihert. Le Drake nous regarda d'un air méchant croyant que nous lui voulions du mal. Il allait charger quand il s'arrêta soudainement et posa son regard sur la fissure de ma jambière. Il émit un grognement de compassion et s'avança vers moi lentement, me touchant avec le haut de sa mâchoire. Il se regarda, ne comprenant pas comment son corps avait changé. Mihert sorti une plaque et donna quelques coups dedans en se montrant pour lui faire comprendre que c'était lui qui était à l'origine de sa mue. Nous remerciant, le Drake me fit signe de monter sur son dos. Une fois en place, il s'envola brusquement, la plaque ne semblant pas le gêner pour voler.
Mon baptême de l'air fut magnifique, je volais au dessus des montagnes, jouant avec les nuages, découvrant d'un autre point de vue cette terre blanche de neige.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Daft
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 956
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 21:02

Chapitre IX : L'arrivée dans l'oubli.

Enfin une terre chaude s'offrait à moi. Cela faisait maintenant quelques mois que nous avons battu les étheriens à l'Ulduar, mais cela fait seulement quelques semaines que nous avons posés pied à terre. Les Tarides, longue étendue désertique, un territoire assez sec mais proposant une chaleur remontant le moral. Il y avait ici une ville gobeline nommée Cabestan. Elle me rappelait mes moments passés à Baie-du-Butin, tous les gens que j'ai rencontrée et m'a permis de m'apercevoir la progression que j'avais faite au combat depuis cette période maintenant loin derrière moi.
La nuit était tombée, je trainais dehors à attendre que le temps passe, essayant de trouver le sommeil. La marque me fit soudain mal, ce n'était pas réellement gênant mais une aura lumineuse apparue autour de mon bras. Fixant l'horizon de mes grands yeux bleus, je partis dans mes rêves de savoir un jour de qui me provenait cette source de lumière et donc de savoir qui était cet inconnu.
La marque me brûlait de plus en plus, la lumière s'accentuant encore. Je tournai la tête à gauche pour regarder mon bras, mais j'aperçus à la place un groupe de personne entrer d'un air féroce dans la taverne. Je suis habituée aux combats de taverne, je pensais donc que ce n'était qu'une bande ayant eu des problèmes avec certains alcooliques d'ici, mais pourquoi étaient-ils tous en armure sombre ? Ceci m'intriquais, je décidai donc d'aller voir.
Ils étaient quatre, deux d'entre eux étaient armées lourdement et faisaient peur rien qu'en posant le regard sur eux. Ils commencèrent à agresser les personnes dans la taverne, en les faisant fuir ou en les blessant, et ils détruisirent plusieurs objets pouvant avoir une certaine valeur. Cela ne pouvait pas continuer, je devais m'interposer face à ses monstres. Au plus je m'approchais d'eux, plus ma marque me faisait souffrir, faisant augmenter la puissance de la lumière à mon bras, je ne devais pas me montrer faible devant eux. Je serrai les dents et m'approchai de celle qui me semblait être la chef de ces monstres, elle ne faisait pas grand chose à part donner des ordres aux autres et casser se qu'elle croisait. Je l'interpelai plusieurs fois, mais n'eus jamais de réponses de sa part. Je sortie donc ma hache afin d'attirer son attention, je me doutais bien des risques que j'encourais en faisant ce geste, mais c'était sans doutes le seul moyen de me faire remarquer dans le chahut de la taverne.
Elle se tourna justement vers moi en entendant le bruit métallique de ma hache.

- Fait attention à qui tu pointe avec ça, me dit-elle d'une voix sombre et agressive.
- N'avez-vous pas honte de faire du mal à des personnes n'ayant rien demander ?


Elle ne répondit pas et me tourna le dos. Je lui mis deux petites tape dans le dos avec ma hache pour lui remettre son attention sur moi. Elle se retourna rapidement et m'envoya un regard indiquant de la haine.

- Naradas, occupes-toi d'elle, dit-elle au Draeneï qui l'accompagnait et qui torturait à ce moment là un pauvre nain.

Il se dirigea vers moi avec un sourire amusé en sortant sa grande épée. Ma marque me faisait vraiment mal, m'obligeant à retenir quelques cris et à me recroqueviller un peu sur moi même. Je ne devais pas me montrer faible ! Le Draeneï préparait son coup d'épée, je n'avais toujours pas sortie ma hache... Je n'en avais pas la force. La voix de l'inconnu raisonna dans ma tête.

- Pardonnes-moi.

Soudainement, la lumière s'effaça instantanément de mon bras me provoquant une puissante douleur dans tout le corps, au même moment que la lame du Draeneï me transperçait.



My Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://plog.redby.fr/
Edyna
V.I.P. E.T.
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 26/11/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   Mer 1 Déc - 21:07

J'ai pas encore tout lu mais je te remercie j'hesitai à aller acheter un livre mais la j'ai trouvé ce qu il me fallai^^

merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Tome I] Neldarei, l'oubli d'une histoire et l'histoire d'un oubli.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» Sasha L. Cooper - Avec toutes mes excuses pour cet oubli !
» La Communauté Du Sud Tome 9
» Récupération du panneau d'Admin histoire de tout récupéré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace détente :: Talents cachés :: Poèmes-Textes-
Sauter vers: